- Les communiqués > 02 - Actions

imprimer cet article Convertir au format PDF  Le Réseau interpelle le premier Ministre


16 juin 2005 , par La rédaction
A la suite de la nomination de madame Lagarde en qualité de Ministre déléguée au commerce extérieur, le Réseau interpelle le Premier Ministre sur les conflits d’intérêts éventuels entre sa fonction ministérielle et l’ensemble de ses mandats au sein de sociétés commerciales et réseaux d’influences américains dont ceux de la société Boeing.

Monsieur le Premier Ministre
Dominique de VILLEPIN
57 rue de Varenne
75007 PARIS

Objet : Ministère du Commerce extérieur
Grigny, le 13 juin 2005

Monsieur le premier Ministre,

Nous avons été attentifs à la composition de votre gouvernement au sein duquel, Mme Christine LAGARDE occupe la fonction de ministre déléguée au Commerce extérieur.

Nous savons d’autre part que Mme LAGARDE occupait, lorsqu’elle a été appelée par vos soins, le poste de présidente du comité exécutif de Baker & Mc Kenzie, premier cabinet mondial d’avocats d’affaires américain. De plus, elle a intégré le conseil de surveillance du groupe financier ING Groep. Elle est, d’autre part membre de l’International Business Advisory Board, institut chargé de conseiller le maire de Pékin.

De plus, elle a été membre, en sa qualité de PDG de Baker & Mc Kenzie, de la Commission Action Euro-américaine pour la Pologne, pour la promotion de la coopération américano-polonaise de l’industrie de la défense qui est présidé par Monsieur Zbigniew Brzezinski. Madame Lagarde y siégeant pour porter les intérêts de la partie américaine.

Nous vous demandons de bien vouloir nous informer, officiellement et dans les meilleurs délais, de la situation professionnelle actuelle de Mme la ministre du Commerce extérieur, afin d’être parfaitement rassurés sur l’abandon par Mme LAGARDE de l’ensemble de ses mandats au sein de sociétés commerciales et réseaux d’influences américains dont ceux de la société Boeing. A défaut, cela représenterait à nos yeux un conflit d’intérêt évident. C’est si vrai que M. BRETON lui-même a abandonné l’ensemble de ses mandats.

Nous vous rappelons, à toutes fins utiles, que le cabinet Baker & Mc Kenzie est membre de groupes de pressions très influents dans les négociations de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), tels que ICC (chambre de commerce internationale) AMCHAM.EU (chambre américaine de commerce en Europe). Cela, de toute évidence, serait, si Mme la ministre était toujours membre de ces enceintes d’influence occulte mais réelle, de nature à affaiblir la voix de la France et de l’Europe dans les négociations au sein de l’OMC.

Espérant une réponse rapide et circonstanciée, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, nos respectueuses salutations.

René BALME,
secrétaire général.


logo DOCUMENT 45
LETTRE AU 1ER MINISTRE:
Original de la lettre à M. De Villepin PDF - 92.5 ko